Chine Mongolie Tour du monde

Transmongolien, d’Oulan-Bator à Pékin : Expérience & Conseils

Le Transmongolien, tout un rêve pour moi. Tout un mythe également.

Il est 7h du matin, le visa chinois en poche, nous voilà à la gare. Nous entrons dans notre wagon. Je suis surprise. C’est propre, moderne – une prise électrique en cabine- les couchettes sont confortables. Ce fût donc 28h30 de trajet agréable, dans une cabine de 4 personnes. Nous étions avec un mongole d’une trentaine d’années, avocat et très sympathique. Nous aurons bien rît avec lui. Les paysages sont beaux, le train traverse le désert de Gobi et la Mongolie intérieur. Puis vers 7h du matin, nous découvrons la Chine. Et là c’est le choc : des immeubles immenses, collés les uns aux autres. Pourtant rien de surprenant, me diriez vous ? Et bien si, lorsque vous avez passé 3 semaines en Mongolie, au milieu des yourtes et des grands espaces, c’est comme une redécouverte du milieu urbain.

dsc06974

Notre repas du mididsc07008

La couchette de notre voisindsc07000

Repas du soirdsc07009

Le passage de la frontière entre les deux pays fût long. Nous avons passé la frontière vers minuit. Nous sommes restés à quai 1h à la frontière mongole. Coup de tampon sur les passeports, et nous repartons. Second arrêt, celui-ci de plusieurs heures. Coup de tampon également. Mais aussi un changement des centaines de roues du train. Les chemins de fer étant différents entre les deux pays.

L’arrivée à pékin fût également une surprise. Par la fenêtre, nous voyons d’énormes nuages gris, de la pluie. Nous avons la certitude qu’il fait froid dehors. Peu de temps avant d’arrivée, nous pensons mettre nos blousons. Nous demandons alors à notre ami Mongole, s’il fait très froid dehors. Le voila qui rît. En réalité, il fait très chaud dehors. Nous ouvrons de grands yeux lors de nos premiers pas sur le quai de la gare. Il fait chaud, mais surtout c’est très pollué.

C’est le moment de dire au revoir à un mon ami qui continue la route seul. De mon coté, je reste avec mon amie pour encore quelques jours.

Nos sacs sont lourds, nous ne savons pas où aller, et nous avons du mal à respirer. Nous sommes vite confrontées à certaines scènes heurtantes, avec des personnes mutilées et mourantes le long des rues autour de la gare. Nous décidons alors de fuir au plus vite ce quartier… et d’acheter au plus vite un masque anti-pollution…

Information Transmongolien

Combien de temps dure le trajet ?

La durée est de 28h30.

Horaire 2016 : 

  • Depuis Oulan Bator, le train part à 8h30 pour arriver le lendemain matin à 11H40 à Pékin.
  • Depuis Pékin, le départ est à 11h22 et l’arrivée à 15h35 le lendemain, dans la capitale mongole.

Quel est la fréquence des trains ? 

Il y a 2 trains par semaine, cependant pendant la période touristique, de juin à octobre un train supplémentaire est ajouté. Pour les horaires je vous conseil de les consulter sur ce site russe (traduit en anglais) : https://trains.realrussia.co.uk/transsib/

Quel est le prix d’un billet ?

Vous pouvez consultez les prix sur ce même lien, vu précèdemment :  https://trains.realrussia.co.uk/transsib/ , mais notez que les prix sur ce site sont très élevés. Cependant, si vous avez des questions, leur service client est très réactif et agréable.

Pour avoir les meilleurs prix, le mieux est de se rendre sur place; à la gare. Cependant, pendant la période pleine, juin à octobre, il est important de réserver/acheter votre billet en avance. Pour ma part, je me suis tournée vers Horseback, qui proposent les meilleurs prix sur internet.

En voici une copie : 

« Dans le sens Oulan Bator / Pékin
Un billet en compartiment 4 couchettes revient à 140 Euros par personne, alors qu’un billet en compartiment deluxe (2 couchettes) coûte lui 220 Euros.

Dans le sens Pékin / Oulan Bator
Les billets sont plus chers dans ce sens. Comptez 240 Euros pour un billet en compartiment 4 couchettes, alors que le prix atteindra 340 Euros pour un compartiment Deluxe. »

Puis à votre arrivée,  vous pouvez réceptionner vos billets dans leur bureau situé dans la capitale mongole, mais aussi à Pékin. 

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Chine : Itinéraire, Bilan & Chiffres | Au fil du vent
    1 février 2017 at 07:24

    […] Vivre le transmongolien, d’Oulan-Bator à Pékin […]

  • Reply
    Richard
    9 avril 2017 at 10:31

    Ce train ne servant que fort peu au transport de trisomiques, il est plus juste de dire que son nom en français est plutôt Le Transmongol, et non « Le Transmongolien » !… Cet article devrait donc être corrigé de cette bourde…

    • Reply
      Ely
      9 avril 2017 at 11:04

      Bonjour,

      merci pour votre narquoiserie (mot français)
      Les deux termes sont tout à fait juste, je vous laisse vous documenter sur la toile

      Je vous souhaite une belle journée

      Ely

    Leave a Reply